Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
professeur.bernard.lebeau.over-blog.com

Euthanasieur. Faut-il créer un nouveau métier ?

FIN DE VIE: INFO PARTIELLE ET PARTIALE DE FRANCE 2 AU JOURNAL DE 20H!!!

FIN DE VIE: INFO PARTIELLE ET PARTIALE DE FRANCE 2 AU JOURNAL DE 20H!!!

Après l'annonce hier au journal de 20h de l'ouverture des travaux de la Convention citoyenne sur la fin de vie qui débutent ce vendredi, France 2, chaîne publique devant respecter l'équilibre des opinions, a présenté une longue séquence (4 minutes 30!) nous exposant le cas de Mouna Hammad, patiente ambulatoire du service de soins palliatifs au centre hospitalier Rives de Seine. Atteinte depuis quatre ans d'une sclérose latérale amyotrophique (voir mon blog du 23/11 sur la maladie de Charcot), se sachant incurable, alitée permanente, son corps est immobile mais elle garde toute sa conscience, admirable de courage, clamant avec le sourire malgré sa voix déformée: "Je ne pense pas du tout à la mort... la vie est trop belle pour la perdre... moi, je tiens à la vie!". C'est son droit! Comme dans la plupart des cas de cette maladie, viendra le temps de l'atteinte des muscles respiratoires provoquant une asphyxie progressive avec nécessité d'un difficile choix entre la réalisation d'une trachéotomie pour ventilation assistée prolongeant la vie de six mois environ et le refus de ce traitement très contraignant. Que choisira Mouna puisque, depuis la loi Kouchner de 2002, les patients ont obtenu le droit d'exprimer leur envie? Son mari, magnifique accompagnant, disait déjà hier qu'il respecterait sa liberté d'expression.

Hélas hier au soir, après Mouna et son sourire stoïcien, ses soignants sont intervenus avec l'habituelle partialité des médecins "palliativistes" français. Au Benelux, beaucoup de médecins des centres de soins palliatifs acceptent de répondre positivement à une demande d'aide active à la mort. En France, non! La docteure Ségolène Perruchio, chef de service aux Rives de Seine, a déclaré hier qu'elle ne pratiquerait jamais une "euthanasie"; je ne lui refuserai jamais ce droit de réserve. Je lui accorde aussi la possibilité de convaincre certains patients demandeurs d'une sédation terminale de poursuivre leur combat pour la vie mais pas de rester sourde à la demande d'autres patients aux douleurs incontrôlables, mais pas de déclarer que la loi française actuelle est constamment suffisante. Faux, j'en témoigne! Elle est de principe sans doute religieux contre l'euthanasie et pourtant Dieu, quel qu'il soit, n'a jamais proclamé "Tu ne tueras pas".  Je le démontre à qui le veux (voir des blogs antérieurs). Un médecin n'a pas à être pour ou contre l'avis de son patient.

France 2, chaîne laïque, n'a pas à fournir une telle information prolongée, tendancieuse, à une heure d'écoute maximale, à la veille de l'ouverture d'un débat citoyen, sans en contre-partie permettre l'expression de la moindre critique!!! L'euthanasie, recherche d'une mort paisible, devrait être démystifiée, désacralisée, collectivement légalisée (et non dépénalisée), afin de respecter les choix individuels.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article