Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
professeur.bernard.lebeau.over-blog.com

Euthanasieur. Faut-il créer un nouveau métier ?

FAUT-IL RÉANIMER LES NON-VACCINÉS ATTEINTS DE COVID GRAVE?

FAUT-IL RÉANIMER LES NON-VACCINÉS ATTEINTS DE COVID GRAVE?

Dans une tribune du Journal du Dimanche d'hier, André Grimaldi, diabétologue retraité, conseille aux adultes non-vaccinés de rédiger leurs directives anticipées pour exprimer leur volonté d'être ou non réanimé s'ils sont atteints d'une forme grave de Covid-19. Moins péremptoire que d'autres médecins "moliéresques" qui soutenaient la semaine passée qu'en cas d'engorgement des services de réanimation il faudrait donner priorité aux patients vaccinés par rapport à ceux qui ont refusé cette prévention, mon collègue compterait ainsi sur une cohérence décisionnelle des anti-vaccins: pas de vaccin, pas de réa! Ses intentions sont bonnes mais je pense qu'il a doublement tort. Premièrement, l'éthique médicale nous impose de toujours faire le maximum pour sauver une vie qui peut l'être, en évitant bien sûr tout inutile acharnement thérapeutique. Tout médecin se doit aussi d'informer le patient de son état et des risques encourus, l'orienter dans ses choix sans le juger. Deuxièmement, il n'y a pas de possible cohérence décisionnelle des patients dans les choix respectifs d'une mesure préventive abstraite et de soins concrets face à un danger mortel. C'est pour cela que l'actuelle loi sur l'aide à la fin de vie prévoit que les  directives anticipées soient constamment modifiables. Rédigez vos directives anticipées: c'est une nécessité encore trop négligée par les Français (voir le verbe "anticiper" dans mon livre "...Et à la fin sera le Verbe")! Faites confiance aux réanimateurs: ne refusez pas une réanimation raisonnée en cas de Covid grave, quel que soit votre statut vaccinal!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article